samedi 13 octobre 2012

Fantasme VOUS

Vous quittez la soirée en même temps que moi. Sur le trottoir, nos pas s'éloignent : vous partez à l'opposé de ma direction.
Vous avez glissé un mot, un message dans ma main . Des consignes. Je fais exactement ce que vous y avez écrit : je tourne à droite, à droite, encore à droite.
Ainsi, je me retrouve un peu plus loin sur le même trottoir... que vous, qui m'y retrouvez.
Vous prenez mon bras pour m'emmener.
Je vous suis...

13 commentaires:

  1. Guère de possibilités de faire autrement après ce long périple plein de suspens ! ;)
    Doux baisers Ambre, heureuse de te retrouver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mon blog est un peu en suspens ces temps-ci... Mais point trop de suspense, je suis toujours là !
      Je viens vous lire aussi... mais suis parfois loin de tout ça j'avoue. Bon, mais les soucis n'empêchent pas la vie ! (Et chez moi elle a de grandes ressources !)
      Des baisers Chilina, belle journée à toi.

      Supprimer
  2. intriguant...
    moi aussi, je suis contente de vous relire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis touchée, merci !
      Belle journée à vous gente Brigit. :)

      Supprimer
  3. Quel plaisir de vous relire !
    Et quel plaisir de suivre à l'aveugle, petite boule de peur et d'excitation au creux du ventre.
    J'espère que cette plongée dans l'inconnu aura été remplie de bonheurS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est un plaisir de vous retrouver ici !
      L'inconnu est source de frissons... :)

      Supprimer
  4. Vécu ? j'en ai un pas mal aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai fait... viens faire un tour chez moi ! ;)

      Supprimer
  5. oh là là un vrai fantasme que j'aimerais bien vivre
    ça doit faire peur en même temps. comment savoir comment on réagirait...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment savoir... ?
      C'est selon ce qui a pu se passer au cours de la soirée... :)

      Supprimer
  6. Jeu de piste où le plaisir consiste plus à se perdre qu'à retrouver son chemin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le frisson de se perdre, de se demander où l'on vous mène... :)

      Supprimer